Diminution des défaillances d’entreprise durant l’été 2016

Par le 29 novembre 2016

La société Altares, membre du réseau Dun & Bradstreet vient de publier une étude des défaillances et sauvegardes d’entreprises en France au cours du 3° trimestre. Selon T. Million, directeur des études Altares, le nombre de défaillances d’entreprise en données glissantes sur 12 mois restait bloqué au seuil de 60 000 depuis avril 2009. 2016 marque enfin un changement de cap, la baisse de la sinistralité s’accélère et se propage à l’ensemble de l’économie. Voici les principaux résultats de l’étude.

Diminution des défaillances d'entreprise durant l'été 2016

Les indicateurs passent au vert

Selon cette étude, le nombre d’ouvertures de procédures collectives a reculé de 5% sur 12 mois glissants, de près de 8% sur les 9 premiers mois de l’année et de 12% sur le 3° trimestre. Les PME de plus de 50 salariés confirment cette tendance depuis l’été 2015.

Les cessations de paiement reculent également de d’environ 11%. Cette embellie concerne toutes les tailles d’entreprises, notamment les plus petites qui représentent les trois quart des ouvertures de procédures : entreprises de moins de 3 salariés : – 8%, et entreprises de moins de 100 salariés : – 22%.

L’embellie touche pratiquement tous les secteurs d’activité

Le nombre de jugement d’ouverture recule au 3° trimestre de :

  • 15% dans la construction, qui concentre environ un quart des défaillances, et même 17% dans le seul secteur du bâtiment
  • 9% pour les activités du commerce, deuxième composante des défaillances.
  • 11% dans l’industrie qui est encore bien orientée
  • 20% dans les entreprises de l’information et de la communication

Certaines activités échappent cependant à cette embellie comme les secteurs de la santé animale et de l’action sociale (+5%), des activités récréatives (+8%) principalement liées au sport et à l’enseignement. La tendance la plus lourde est observée dans l’agriculture où les défaillances sont encore en forte hausse sur 3 mois (+8%).

L’embellie touche pratiquement toutes les régions

Le reflux des défaillances est observé dans quasi tous les territoires : Ile de France : -10%, Provence-Alpes-Côtes-d’Azur : -13%, Auvergne-Rhône-Alpes : -11%, Occitanie : – 19%, Aquitaine : – 12%, Grand Est : – -8%. Seule la Corse présente une forte dégradation : + 74%.

Selon T Million, si la tendance se poursuit, nous pourrions être aux environs de 59 000 procédures en fin d’année. Nous serions encore largement au-dessus des 50 000 procédures enregistrées avant crise. La vigilance vis-à-vis de nos entreprises partenaires demeure donc de mise.

Pour aller plus loin, je vous recommande :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.