Prévenir les crises : la recherche de l’équilibre organisationnel

    Par le 24 juillet 2017

    Au cours de son développement, une entreprise fait face à diverses crises, manifestations de déséquilibre organisationnel, alors que l’atteinte de la performance passe par la recherche d’équilibre. Un diagnostic approprié et la mise en place de plans d’action pour mieux les maîtriser peuvent prévenir ces déséquilibres. La direction générale peut s’appuyer sur la direction financière du contrôle de gestion pour identifier les déséquilibres et proposer des actions correctives adaptées.

    Prévenir les crises : la recherche de l'équilibre organisationnel

    Identifier les sources de déséquilibre

    Le concept d’équilibre renvoie à la juste combinaison de forces ou d’éléments. Il est atteint par étapes successives. Il procure à l’entreprise la force de s’adapter aux aléas de l’environnement.

    Les sources de déséquilibre organisationnel peuvent venir de :

    1. Un manque de vision des dirigeants : sans vision, une entreprise ne peut inscrire son action dans la durée.
    2. Un déséquilibre global provenant d’une :
      • politique trop ambitieuse par rapport à la réalité de l’entreprise (manque de moyens).
      • politique qui néglige l’importance des interfaces et le temps de maturation.
      • suprématie de la bureaucratie et du contrôle étouffant l’entreprise.
    3. Un déséquilibre dans la représentation des différentes fonctions dans l’entreprise. Il s’agit de repérer la fonction qui est « étouffée » par les autres, négligée par les dirigeants, ou ne disposant pas de suffisamment de moyens pour assumer son rôle.
    4. Un déséquilibre lié aux quatre piliers de l’organisation. La performance globale recherchée par l’entreprise est-elle au service de ses différentes parties prenantes : gestion financière saine, clients satisfaits, processus excellents, un climat propice au développement des hommes et de l’innovation ?

    Proposer des actions correctrices

    L’atteinte de l’équilibre organisationnel dans l’entreprise :

    • passe par la mise en équilibre à tous les niveaux de l’organisation au travers de :
      • structuration avec la mise en place de procédures, de contrôles, de normes…
      • démarches d’ouverture, de responsabilisation, de prise de conscience.
    • se réalise dans et par le mouvement.
    • est atteint par étapes successives et suppose des expérimentations.

    La direction financière et du contrôle de gestion peut aider les autres fonctions à comprendre leur propre déséquilibre et y remédier afin de participer pleinement aux différents actes de gestion de l’entreprise, en :

    • Trouvant la bonne pondération entre l’atteinte des objectifs de l’entreprise et le développement des hommes qui la compose.
    • S’assurant que les structures, les règles, les hommes, le climat social, les processus, les flux et les moyens sont orientés au service de la politique définie et des valeurs associées : valeurs, politiques et stratégies.
    • Sachant écouter les différentes dimensions qui composent l’entreprise.

    Afin de générer une modification des pratiques, la direction financière et du contrôle de gestion doit favoriser le dialogue de gestion, être à l’écoute, faire preuve de pédagogie, et co-construire le système de gestion avec les acteurs opérationnels.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *