24 articles dans la catégorie : "Rentabilité économique & Business plan"

Le business plan, un catalyseur de compétences pour le directeur financier

 Le business plan, un catalyseur de compétences pour le directeur financier

Tout directeur financier est amené à concevoir, coordonner, participer à un business plan, soit celui d’un projet, soit le business plan financier global de l’entreprise. Le business plan est un exercice complet qui dépasse le cadre strictement financier, sa réalisation implique par conséquent le développement de compétences extra financières. Découvrons les principales de ces compétences

Michel Sion

Exploiter les critères de rentabilité 2/2

 Exploiter les critères de rentabilité 2/2

Investir consiste à réaliser des décaissements initiaux dans le but de générer des revenus futurs permettant de récupérer la mise de fonds de départ et générer un excédent de trésorerie. La prise de décision s’étudie dans le cadre d’un business plan ou d’une simple étude de rentabilité économique. Tous les managers engageant des investissements ainsi que les

Michel Sion

Exploiter les critères de rentabilité d’investissement 1/2

 Exploiter les critères de rentabilité d’investissement 1/2

Investir consiste à réaliser des décaissements initiaux dans le but de générer des revenus futurs permettant de récupérer la mise de fonds de départ et générer un excédent de trésorerie. La prise de décision s’étudie dans le cadre d’un business plan ou d’une simple étude de rentabilité économique. Tous les managers engageant des investissements ainsi que les

Michel Sion

Le Financement des entreprises naissantes : quelques spécificités

 Le Financement des entreprises naissantes : quelques spécificités

Le directeur financier est familier des structures établies et des méthodes de valorisation qui s’y attachent. Dans le cadre de sa fonction, il a pu lui arriver d’être sollicité pour valoriser une cible, une filiale, une participation, un groupe. Très souvent, dans ce cadre, les entités qu’on lui demande de valoriser sont des entreprises établies

Patrick Daguet

L’art de challenger les hypothèses dans les business plans

 L’art de challenger les hypothèses dans les business plans

Evaluer la crédibilité des hypothèses opérationnelles des projets est un art qu’il convient de maîtriser pour toute personne en position de valider les business plans : banquier, investisseur, membre du comité de sélection des investissements,… Elle doit pouvoir s’appuyer sur des points de repère opérationnels et financiers.

Michel Sion

Définir des orientations stratégiques à partir de la matrice EMOFF/SWOT

 Définir des orientations stratégiques à partir de la matrice EMOFF/SWOT

La matrice EMOFF /SWOT est un outil purement analytique qui ne définit pas de nouvelle orientation mais constitue le support à des décisions stratégiques. Le modèle TOWS vise à trouver de nouvelles orientations ou décisions stratégiques en combinant opportunités et menaces et forces et faiblesses.

Michel Sion

Le business plan est il vraiment mort ?

 Le business plan est il vraiment mort ?

Plusieurs articles parus au cours des derniers mois ont posé cette question : « Le business plan est-il mort ? ». Claude Ananou, professeur responsable du cours « Réussir son démarrage d’entreprise » dispensé à HEC Montréal, conteste, dans différents interviews, l’intérêt du plan d’affaires au stade de la réflexion initiale du projet de création d’entreprise.

Michel Sion

Business plan : décrire et évaluer les options stratégiques

 Business plan : décrire et évaluer les options stratégiques

A la suite de l’analyse de l’environnement (diagnostic externe) et du diagnostic interne des forces et faiblesses de l’entreprise, le concepteur du business plan propose un éventail d’options stratégiques pour orienter le futur de l’entreprise.

Michel Sion

Le directeur financier, chef d’orchestre du business plan financier

 Le directeur financier, chef d’orchestre du business plan financier

Le DAF joue évidemment un rôle moteur dans l’élaboration du business plan financier car sa finalité est financière : levée de fonds auprès de prêteurs ou d’investisseurs, évaluation dans le cadre d’une opération sur capitaux propres…

Michel Sion

De l’importance du creux de trésorerie maximal

 De l’importance du creux de trésorerie maximal

Dans les calculs de rentabilité économique réalisés dans le cadre de la sélection de projets d’investissement, le « creux de trésorerie maximal » ne constitue pas en soi un critère de sélection mais peut constituer un critère de rejet lorsqu’il est trop important. Il constitue dans certains secteurs d’activité un élément clé dans la décision

Michel Sion

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.