Priorité 2018 : le pilotage de la performance

Par le 18 décembre 2017

Dans la dernière enquête réalisée par PwC auprès de 420 directeurs financiers, « Priorités 2018 des directeurs financiers », le pilotage de la performance ressort comme la principale priorité du directeur financier en 2018, et le restera durant 3 ans. Et ce, quelle que soit la taille des entreprises interrogées.

Force est de constater que les mêmes interrogations sont toujours d’actualité. Comment se fait-il qu’on ait toujours besoin de créer de nouveaux indicateurs ? Pourquoi la direction n’est-elle pas satisfaite des indicateurs présentés ? Et si on pense avoir identifié les bons indicateurs, comment mieux les présenter afin de les regarder régulièrement et, comment en permettre une lecture aisée ?

Source : www.pwc.fr

Des directions financières toujours insatisfaites de leur système de pilotage

Les directions financières sont toujours insatisfaites de leurs reporting et de leurs tableaux de bord. Les principaux reproches exprimés par les répondants à l’enquête de PwC portent sur :

  • 70% estiment que la visualisation ou la présentation n’est pas optimale
  • 63% ont des temps de production trop chronophages
  • 45% n’arrivent pas à lier la mesure de la performance à la stratégie
  • 40% déclarent que les chiffres présentés ne sont pas suffisamment en lien avec les métiers.

Si les directions financières estiment que des efforts ont été réalisés sur le temps passé à la collecte de données (48% des répondants), beaucoup jugent que leurs équipes ne consacrent pas suffisamment de temps à l’analyse des données (74% des répondants) et qu’il est nécessaire de mieux communiquer sur les données financières (61% des répondants).

Les améliorations envisagées par les directions financières

Afin de donner plus de valeur aux métiers, les directions financières interogées dans l’enquête PwC déclarent vouloir améliorer leurs reporting et leurs tableaux de bord en apportant les améliorations suivantes :

  • 90% souhaitent enrichir leur modèle de pilotage en introduisant notamment :
    • des KPI non financiers et des données exogènes, plus parlantes pour les opérations, sans toutefois augmenter le nombre d’indicateurs
    • des messages clairs expliquant les KPI essentiels à la compréhension de la stratégie
  • 79% envisagent de mettre en œuvre de nouvelles méthodes de pilotage :
    • Data visualisation et Mobilité des données : 89% des répondants
    • Analyses prédictives (corrélations et des tendances) et prescriptives (recommandations et plans d’action automatisés) : 59% des répondants
  • 75% des répondants veulent refondre le processus de pilotage de la performance :
    • Standardisation des reporting et des analyses permettant, de réduire les délais et les coûts de production et, de consacrer plus de temps à la prise de décision
    • Réduction des délais alloués aux prévisions (budget et PMT) et développement du rolling forecast
  • 67% pensent implémenter un outil dédié au pilotage de la performance comme :
    • Solution en mode SaS,
    • Outil de Business Intelligence partagé avec les directions métiers
    • Outil de digitalisation des tableaux de bord

Faire parler les chiffres, consiste à sélectionner les données pertinentes et de qualité, faire ressortir des messages factuels et argumentés, se limiter aux chiffres clés, utiliser des visuels pour donner du poids à la description de la situation. Donner du sens aux chiffres revient à transcrire une histoire afin que les chiffres soient le reflet fidèle des enjeux du business.

Découvrir l’enquête de PwC : « Priorités 2018 du directeur financier ».

Pour aller plus loin, je vous recommande les formations Cegos suivantes :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ERIC PELLETIER Il y a 11 mois

Bonjour

Cela fait 30 ans que je vends des systèmes de pilotage et l’on rabache les memes constats !
Cela veut il dire que ce que l’on mets en place est inutiles , ou que cela est trop sophistiqué pour le utilisateurs de la direction financiere ou que nous sommes des imbéciles qui ne savent pas faire simlple

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.