L’évaluation des risques dans les business plans : du rififi à Hinkley Point

Par le 21 mars 2016

L’édition du 8 mars du journal les Echos relate la démission du directeur financier d’EDF, Thierry PIQUEMAL en raison d’un désaccord profond avec la direction du groupe. Le désaccord en question porte sur la rentabilité et les risques inhérents au projet de construction et d’exploitation de deux centrales EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre, à Hinckley Point.

Une situation financière du groupe préoccupante

Selon Thierry PIQUEMAL, ce projet pourrait menacer l’existence même du groupe EDF ! Le montant de l’investissement est estimé à 23 milliards d’euros alors qu’avec un endettement financier de 37 milliards, le groupe est considéré sur endetté.

Etant actionnaire de la société portant le projet à hauteur de 67%, EDF la consoliderait intégralement dans ses comptes. La capacité de remboursement du groupe est actuellement dégradée en raison de la baisse du prix de l’électricité, le groupe doit en outre faire face à d’autres dépenses importantes, relatives à la modernisation du parc nucléaire français. Deux autres projets EPR similaires sont à la traîne, à Flamanville et en Finlande.

La revue des risques fait craindre pour le TRI du projet

De nombreux facteurs pourraient remettre en cause le taux de rentabilité interne (TRI) estimé, supérieur à 9% alors que le TRI attendu par le groupe est de 9,2%.

Le journal fait référence à une revue des risques mettant en lumière les aléas suivants :

  • Le planning de construction des deux centrales est estimé trop optimiste. Un retard de livraison de 4 ans couterait 4,4 milliards de livres et abaisserait le TRI à 7,8%, en dessous de la rentabilité attendue par EDF. Ce planning pourrait d’autant plus être remis en cause que la conception du projet fait encore l’objet de discussions avec l’autorité de sureté nucléaire britannique ;
  • Les juristes estiment que la clause contractuelle garantissant à EDF un prix de vente de 92,5 livres par mégawatt pourrait être remise en cause en cas d’écart trop marqué avec le prix du marché, (théorie de l’imprévision en droit contractuel). De fait, ce prix garanti serait déjà deux fois supérieur au prix du marché actuel ;
  • L’hypothèse d’un taux de disponibilité des centrales de 91% est considérée élevée. L’analyse de sensibilité montre qu’une variation de ce taux a un effet significatif sur le TRI ;
  • Finalement, le montant de l’endettement et le coût du financement du projet pourraient être supérieurs à ceux prévu à cause du recours à des financements hybrides. Le financement est un élément crucial compte tenu du montant de l’investissement et de la durée des travaux. Les premiers cash-flows ne sont attendus au plus tôt en 2025 pour un début des travaux en 2019.

L’évaluation des risques a une importance capitale dans les business plans dans la mesure où ils constituent une menace sur les cash-flows futurs. Il convient d’évaluer le caractère réaliste des hypothèses d’activité, de mener une analyse de sensibilité, de simuler l’incidence financière de scénarios défavorables, en lien avec les différents experts contribuant au projet, voire d’évaluer la valeur à la casse du projet (analyse de réversibilité).

Le rôle d’alerte du directeur financier pour garantir la rentabilité et la pérennité du groupe

Garant de la rentabilité et de la pérennité de l’entreprise, le directeur financier doit veiller à l’évaluation de la rentabilité dans le cadre de la procédure de sélection d’investissement et tirer la sonnette d’alarme lorsque cela est nécessaire. Il ne doit toutefois pas se contenter de jouer le rôle de censeur mais s’efforcer de suggérer des pistes d’action permettant d’améliorer la rentabilité, de raccourcir le délai de récupération, de limiter le creux de trésorerie maximal,…

Le gouvernement français a certes bien des motifs louables de favoriser ce projet : le renforcement des liens diplomatiques avec la Grande- Bretagne, la promotion d’une technologie française à l’international,…. Ces objectifs doivent toutefois s’intégrer dans une situation financière saine qui seule assure un développement à long terme de l’entreprise.

 

Nous vous recommandons la Formation Réussir son business plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.