Financement par la foule – Concerne-t-il également les ETI et grandes entreprises ? (2/2)

Par le 28 janvier 2016

Un coût généralement plus élevé que les crédits classiques, des plafonds de financements empêchant de financer l’intégralité de projets d’investissement importants font du financement par la foule un mode de financement à priori peu adapté pour les ETI et grandes entreprises. Et pourtant, plusieurs d’entre elles ont réalisé des opérations de financement par la foule au cours de l’année 2015. Quelles sont leurs motivations ?

Financement par la foule - Concerne-t-il également les ETI et grandes entreprises ? (2/2)
© Shutterstock

Nous avons vu dans la première partie de l’article, les caractéristiques du financement par la foule et ses avantages pour les PME et TPE. Qu’en est-il pour les entreprises de taille plus importante, sont-elles également concernées par ce mode de financement ? Quels avantages y trouvent-elles ?
Rappelons qu’une des missions du directeur financier consiste à sécuriser les financements nécessaires au fonctionnement et au développement de l’entreprise. Il y parvient en diversifiant ses sources de financement : apports d’actionnaires (capital, comptes courants d’associés), crédits bancaires à court et moyen ou long terme, crédit-bail, locations financières, affacturage, accès aux marchés financiers.
Plusieurs opérations de financement par la foule d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) ont été médiatisées au cours de l’année 2015 : le groupe de restauration Alain Ducasse, l’équipementier Saint Jean Industries, 5àsec, EDF énergies nouvelles.

Le groupe de restauration Alain Ducasse

En mars 2015, 4 filiales du groupe du restaurateur Alain DUCASSE ont emprunté par l’intermédiaire de la plateforme de prêt Lendix un total de 300 000 € remboursables sur 2 ans. Ces fonds ont permis de financer des investissements et la rénovation de trois restaurants parisiens au taux de 4,5% et la chocolaterie Alain Ducasse au taux de 5%. Nous n’avons pas trouvé d’exposé de la motivation du recours à ce financement.

L’équipementier Saint Jean Industries

Au 1er semestre 2015, l’équipementier automobile de 1er rang Saint Jean Industries a réalisé, sur la plateforme Lendix, deux emprunts pour un total de 425 000 € chacun, au taux de 6% remboursables en 48 mois. Le premier emprunt finance l’augmentation de capacité de production de leur usine aux États-Unis, le total de l’investissement étant de 22 millions. Le second emprunt finance la réorganisation de leur usine en Norvège, l’investissement total étant de 1,8 millions.

Le directeur financier justifie ce choix de financement : « Ce financement est certes plus couteux qu’un crédit bancaire traditionnel et ne couvre qu’une petite partie de l’investissement total. Il contribue toutefois à diversifier et donc à sécuriser les sources de financement, aux côtés des crédits bancaires, du crédit-bail, de la location financière longue durée, de l’affacturage… » Il est probable qu’au-delà des critères financiers de coût et de gestion du risque de liquidité, l’entreprise ait été séduite par le caractère innovant de ce financement et l’occasion de développer une certaine communication financière.

Le groupe 5àsec

Le groupe spécialiste du pressing 5àsec a levé 200 000 euros auprès de particuliers par un prêt participatif. Il met en avant les raisons suivantes pour avoir recours à ce mode financement :

  • Souci de l’entreprise de diversifier ses sources de financement ;
  • Souplesse du mode de financement en comparaison avec une demande de prêt bancaire : Rapidité du délai de réponse, absence de garanties, pas de ratios à respecter (covenants), légèreté de la documentation exigée (trois derniers bilans et descriptif de son projet d’investissement).Les particuliers évaluent le risque au travers d’un rapport des analystes crédit sur la plateforme de crédit. Ces avantages sont toutefois à relativiser en raison de la faiblesse des montants pouvant être levés comparés aux besoins de financement d’ensemble du groupe ;
  • Le dirigeant du groupe justifie cependant le recours au financement par la foule essentiellement par une raison marketing : « la possibilité d’impliquer les utilisateurs actuels et clients potentiels dans les projets de développement du groupe, ce qui pourrait se traduire par le renforcement de leur attachement à notre marque et in fine, avoir une incidence positive sur notre chiffre d’affaires. »

EDF Energies nouvelles

EDF Energies nouvelles a levé mi 2015 un emprunt remboursable sur deux ans pour financer le développement du parc éolien du Bois de Belfays en Alsace dont les travaux démarreront en 2016. 198 investisseurs ont contribué au financement en apportant un montant total de 135 000 euros supérieur à l’objectif initial qui n’était que de 100 000 euros.

Le recours au financement par la foule découle d’une demande des riverains qui voulaient être associés au développement du parc éolien. L’originalité de l’opération réside dans le fait que la rémunération est plus élevée pour les riverains : le taux d’intérêt est de 7% pour les habitants des communes concernées par le projet et de 4% pour les autres. 198 prêteurs ont participé à ce financement. Le prêt est remboursable sur deux ans. Ce montage original est-il à mettre en rapport avec les plaintes de certains riverains pour les nuisances sonores ou visuelles liées à l’implantation d’exploitations éoliennes ?

Si pour l’instant EDF ne prévoit pas de nouveau financement de ce genre, l’entreprise reste ouverte aux propositions. « Nous espérons que cette opération ouvrira la voie à d’autres initiatives innovantes de ce type qui permettent notamment de faire participer les populations locales à nos projets éoliens », a ajouté Emmanuel Jaclot dans son communiqué.

Dans ces 4 exemples, le dirigeant ou le directeur financier reconnaissent que la motivation réelle de l’opération de financement par la foule correspond à un enjeu de communication.

Pour en savoir plus :

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.