Observatoire International du Contrôle de Gestion

    Par le 26 février 2015

    L’Observatoire a publié sa 4° édition fin 2014. Organisée par La DFCG, Décision performance Conseil et l’ESSCA., l’enquête couvre des entreprises de toutes tailles dans 31 pays. Elle permet de mieux comprendre les activités du contrôleur de gestion, les processus, les méthodes et les outils utilisés.

    Le champ couvert par l’observatoire

    L’enquête porte sur :

    • Le profil des entreprises
    • Les activités de contrôle de gestion
    • Les processus de contrôle de gestion
    • L’utilisation de méthodes
    • Les outils de système d’information
    • L’efficience du contrôle de gestion
    • La typologie des pratiques de contrôle de gestion

    Les résultats de l’observatoire 2014

    Dans un contexte économique tendu, la majorité des entreprises semble avoir œuvré pour l’amélioration de leur pilotage. On constate une meilleure concentration des efforts du contrôle de gestion sur les activités cœur de métier.

    Il ressort notamment que :

    • Reporting, plans et budgets, prévisions et analyses d’écarts demeurent les activités principales
    • L’animation opérationnelle peine à progresser (23% du temps) alors que c’est une activité considérée à valeur ajoutée
    • L’augmentation du nombre d’entreprises qui utilisent le rolling forecast, notamment en zone amérique
    • Un mouvement de simplification des indicateurs du reporting, démontrant une quête d’efficacité du pilotage
    • Une plus forte communication auprès des opérationnels sur les données du plan stratégique et opérationnel
    • Les indicateurs financiers, opérationnels et RH sont les plus utilisés, et ce de manière mensuelle ; les indicateurs stratégiques et de marché sont utilisés moins fréquemment
    • L’utilisation de la méthode benchmarking (72%) est en constante progression depuis 2011 ; elle reste principalement mixte (combiné interne et externe)
    • Le digital et les solutions puissantes et flexibles qui l’accompagnent sont encore peu diffusées

    En synthèse

    Les entreprises tendent à homogénéiser leurs pratiques. Les plus performantes prennent appui sur trois leviers : adaptabilité ou réactivité de la structure, participation des acteurs au processus de gestion ou encore la vision stratégique.

    Pour avoir le détail de l’enquête, contacter un des trois partenaires.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Abonnez-vous au blog

    Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.