Le b-a ba de la Finance

Par le 1 octobre 2013

Un des leviers d’amélioration de la performance économique consiste à diffuser la culture de gestion pour que tous les acteurs de l’entreprise aient conscience qu’ils jouent un rôle et ont un impact sur la rentabilité de leur société. Facile à dire plus difficile à faire avec succès… On ne naît pas forcément pédagogue et parfois, nous ne nous rendons même plus compte que nous « jargonnons » ou que les concepts maniés vont trop vite…

Le ressenti des équipes

Lors de nos missions en entreprise, nous sommes régulièrement amenés à interviewer les acteurs de différentes fonctions de l’entreprise. Nous évoquons alors avec eux la liste des gros mots qu’ils entendent dont le sens leur semble bien sibyllin ou les situations de grande solitude dans lesquelles ils se retrouvent quand on leur parle chiffre…

Je passe bien sûr rapidement sur l’allergie que certains ont pu développer sur les bancs de l’école vis à vis des maths et, plus tard, pour certains, de la compta… Allergie qui les a marqués à vie… Et bien entendu que la finance et la gestion entrent, pour eux, dans cette stratosphère allergisante…

Alors, passé ce préambule, voilà quelques pistes de réflexions tirées de situations rencontrées où toute ressemblance avec une certaine réalité serait bien entendu fortuite.

L’exemple d’un brief dans la grande distribution

Parfois, dans une volonté managériale « bienveillante », certaines entreprises ont pu mettre en place des rituels hebdomadaires, mensuels ou quotidiens comme un brief matinal. Le secteur de la distribution, où le benchmark par rayon / gamme entre points de vente est un exercice quotidien, pourrait être de celles-là…

En cette période de rentrée, on pourrait imaginer qu’on a fait – 6 % au rayon papeterie et que le manager adresse des félicitations à son équipe pour être passés 1ers dans le top 50 ! Rien d’incohérent pour des financiers avertis, qui comprendront que les autres magasins ont moins bien résisté à la contraction des ventes en ces périodes de crise. Plus difficile à intégrer quand, en tant que collaborateur non initié, on entend une litanie de chiffres qui se suivent « papeterie -6%, 1ers, livres +2%, 29ème, DVD +12% 78ème sur 80… »!

A n’y plus rien comprendre pour un collaborateur pas encore bien réveillé: « plus je progresse… Plus je dégringole… Y’a pas quelqu’un pour m’expliquer ? »

Le manager pourrait essayer de rattraper le coup en disant que ce déclassement en CA n’est pas trop grave dans la mesure où la marge N a bien résisté… Gros moment de solitude des mêmes collaborateurs… « Après les chiffres, voilà qu’on joue aux lettres … La MARGE N ? »

Un parallèle avec la vie personnelle

Personne ne leur a clairement expliqué la différence entre cette marge N et le CA, d’ailleurs… « Tu peux avoir du CA (c’est comme ton salaire) mais ne plus rien avoir à la fin du mois… Car t’as fait exploser tes charges habituelles de nourriture, de loyer, d’électricité, de téléphone,… » Bref on peut en effet aussi jouer aux lettres, s’il n’y a plus de MARGE N, il n’y a plus rien à MANGER !

Le b-a ba de la Finance

 

« Ce qui te reste, c’est donc ce qu’on appelle la marge… Cela permet de constituer des économies qui te permettront peut-être de pouvoir t’acheter une télé ou faire face aux réparations de la voiture… »

Une prise de recul pour nous, Financiers

Finalement, c’est pas si sorcier que ça… la gestion… Un peu de patience et d’envie, et du vocabulaire bien choisi !

Alors, prenons un peu de recul par rapport au jargon que nous utilisons et mettons-nous de temps en temps à la place de nos collaborateurs…

Certains mythes tomberont peut-être ?

Quelques perles complémentaires pour nourrir la réflexion :

questions de terminologie

 

Pour aller plus loin

Formation : Finance pour non-financiers

Formation : Réussir son business plan

Formation : Lire et analyser un bilan et un compte de résultat

Formation : Contrôleur de gestion, challenger et faire adhérer les responsables opérationnels

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.