Développer l’image de la fonction « contrôle de gestion »

Par le 8 février 2012

Le lien générique entre attitude et comportement soutient l’hypothèse d’une relation entre l’image que les opérationnels ont de la fonction contrôle de gestion et leur degré de participation aux processus de gestion.

S’engager

Les contrôleurs de gestion mobilisent les opérationnels afin qu’ils élaborent des objectifs, exécutent des plans d’action et produisent des résultats. Ils impriment l’impulsion nécessaire à l’exécution des activités en communiquant de façon claire et cohérente, et en investissant du temps et de l’énergie afin d’amener l’ensemble de l’organisation à s’engager vis-à-vis d’une stratégie et d’un programme commun.

Ils ne peuvent toutefois conduire et convaincre qu’à partir du moment où ils sont eux-mêmes convaincus. Ils doivent s’attacher à défendre les forces de l’entreprise, et se positionner comme garant de l’organisation en général.

Afin d’obtenir l’engagement des différents acteurs de l’entreprise, il est recommandé de :

– Partager l’information verticalement et horizontalement
– Favoriser la collaboration sur les projets
– Favoriser les discussions ouvertes avec des points de vue différents
– Représenter avec exactitude les préoccupations, les idées et les points de vue des opérationnels auprès de la direction
– Donner suite aux engagements pris
– Instaurer des échanges réguliers et approfondis

Coopérer

Le contact direct et la communication verbale sont plus efficaces que le recours au système d’information. Adoptez des comportements efficaces nécessite d’être :

– méthodologue : écouter, synthétiser et réagir avec un sens de l’organisation
– pédagogue : montrer l’exemple et expliquer autant de fois que nécessaire comment il convient de faire

Ces rencontres sont l’occasion d’obtenir des informations de la meilleure qualité possible et de comprendre les représentations et les besoins des opérationnels afin de s’y adapter. Par exemple, la bonne coopération entre un manager et un contrôleur de gestion augmente ainsi les chances que le manager :

– S’implique dans la transmission et l’interprétation des données de gestion
– Intègre les résultats du contrôle de gestion dans sa gestion quotidienne
– Prenne en considération des résultats du contrôle de gestion dans ses principales décisions

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.