La digitalisation et les directions financières

    Par le 23 octobre 2017

    La digitalisation en entreprise consiste à combiner des technologies digitales qui s’agrègent entre elles pour améliorer les performances de l’entreprise. Tous les métiers et les processus sont impactés. Qu’en est-il des directions financières ?

    Les conséquences de la digitalisation pour l’entreprise

    C’est une révolution continue qui :

    • ouvre sur de nouveaux canaux, de nouveaux produits, de nouvelles méthodes de travail. Cela change la hiérarchie des valeurs dans l’entreprise. Il faut anticiper plus et s’adapter vite.
    • accroît la productivité grâce à l’utilisation d’outils de gestion des données en instantané, d’outils de simulation (big data)… Ces outils augmentent la qualité (notamment en réduisant les délais de traitement) et diminuent les coûts.
    • modifie la chaîne de valeur par rapport aux savoir-faire : de nouveaux processus commerciaux permettent plus de fluidité, de spécialisation, de coopération avec les clients.

    De nouveaux outils au service des directions financières

    Les directions financières se dotent d’outils digitaux en interne :

    • Outil de gestion des données pour croiser les données comptables avec les données de gestion
    • Outil de mobilité pour mettre à disposition des managers le dashboard sur tablette ou sur mobile.
    • Outil de travail collaboratif pour faire travailler plusieurs services sur le document de référence annuel ou sur le budget.
    • Robot pour automatiser la préparation des états du contrôle de gestion en allant jusqu’à l’explication avec un narratif.
    • Intelligence artificielle pour identifier des règles afin de mieux prévoir le chiffre d’affaire ou, pour identifier de signaux faibles permettant d’anticiper un retard ou un défaut de paiement
    • Outil de cyber sécurité pour réaliser plusieurs tests lors de l’entrée d’un mot de passe

    Découvrez la formation Cegos : Directeur financier, améliorer la performance de votre fonction.


    Lorsqu’elles ne trouvent pas les outils sur le marché, elles recourent au concours de start-up, par exemple pour :

    • Agréger les données de la comptabilité, du contrôle de gestion, et de la trésorerie afin d’avoir une vision en temps réel
    • Développer des analyses prédictives permettant d’augmenter le chiffre d’affaire et réduire les coûts

    Les conséquences de la digitalisation pour les directions financières

    La digitalisation de la direction financière augmente la valeur ajoutée des fonctions, car un certain nombre de tâches sans valeur ajoutée peuvent être déportées sur une plateforme externe. La direction financière devient alors un centre de datas. Elle peut renforcer la proximité avec la direction générale pour valider l’alignement de l’entreprise avec la stratégie.

    Ce n’est pour autant  pas plus simple pour décider car c’est plus complexe. Tous les outils à sa disposition  aident à préparer les décisions, à se tourner vers l’anticipation de scénarii. Encore faut-il choisir les bons outils et investir.

    Investir dans nouvelles technologies de l’information (NTI) nécessite de réallouer des ressources financières, sans pour autant arrêter d’investir dans le reste. Cela complexifie les prévisions financières.

    La location, qui donne accès à une plateforme externe, est peu onéreuse, et l’entreprise paie à hauteur de l’utilisation. On peut calculer un ROI par rapport à l’investissement dans une solution en interne.

    La direction financière aura toujours besoin de comptable, de contrôleur de gestion et de trésorier, mais aussi de spécialiste en big data. Les profils recherchés pourraient évoluer vers des personnes capables de réaliser les fondamentaux du métier, mais aussi de conduire la transformation digitale en accompagnant les personnes dans l’entreprise sur ces mutations.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *