Le budget au service de la performance de l’entreprise

    Par le 15 mai 2017

    Le mode de management d’une entreprise détermine son mode de pilotage économique. Le mode de pilotage économique détermine la nature de la performance déléguée par le siège à ses entités opérationnelles. Le budget, outil privilégié de pilotage de la performance, a donc un rôle différent selon le mode de pilotage économique choisi par la Direction Générale.

    Le budget au service de la performance de l'entreprise

    Les caractéristiques du processus budgétaire

    1. Le mode de pilotage économique : l’enjeu du budget porte, soit sur le « comment », c’est-à-dire les moyens nécessaires, soit sur le « combien » correspond à un pilotage par les résultats.
    2. Le rôle attribué au budget : selon la question à laquelle répond le budget, il est considéré comme une prévision (qu’est-ce qu’il est possible de faire avec les moyens dont l’entité dispose ?), une évaluation normative (quel est le niveau de ressources auquel l’entité a droit pour atteindre ses objectifs ?) ou un engagement de résultat (que doit faire l’entité pour atteindre le résultat demandé ?)
    3. Le processus d’élaboration budgétaire : le processus budgétaire est déployé de façon top-down dans l’organisation, ou est le résultat d’une remontée bottom-up à la direction générale, ou un mix des deux ; dans ce dernier cas, les responsables budgétaires définissent leur contribution pour atteindre les objectifs fixés par la lettre de cadrage.
    4. Les modalités de construction budgétaire : il s’agit, soit de déterminer les ressources nécessaires, soit de définir des initiatives stratégiques ou des plans d’action
    5. La maille de construction budgétaire : il s’agit de préciser le niveau auquel les responsabilités budgétaires sont déployées dans l’organisation, ainsi que le degré de détail du chiffrage des charges et des revenus
    6. Le contrôle de la performance : les réalisations sont analysées par rapport à une norme ou une cible à atteindre
    7. L’animation autour du processus budgétaire : le contrôle budgétaire peut descendre jusqu’aux sections analytiques, ou être laissé au niveau des centres de responsabilité budgétaire et donc déconnecté du budget en-dessous

    Le mode de management et le processus budgétaire

    Dans les entreprises formelles, le mode de pilotage économique répond à : « Comment l’entreprise utilise-t-elle ses ressources ? » L’élaboration budgétaire porte sur les choix d’allocation de ressources. Les budgets de toutes les entités opérationnelles sont globalisés. Le budget est assez détaillé en terme de rubriques budgétaires (par matière, sous-traitant) et descend jusqu’au service ou atelier.

    Dans les entreprises réinventées, le mode de pilotage économique est tourné vers : « Comment atteindre le résultat (EBITDA, cash…) demandé par la direction générale ? » L’élaboration budgétaire est limitée au niveau des entités décisionnelles (celui qui peut engager) sans descendre au service ou à l’atelier. De même, la maille d’analyse et de chiffrage est plus agrégée, le détail par service n’étant pas nécessaire. Les services sont focalisés sur les plans d’action opérationnels (objectifs qualité…).

    Dans les entreprises qui cherchent à faire évoluer leur modèle vers celui de l’entreprise réinventée, la direction générale :

    • détermine sa stratégie, organise la fixation d’objectifs quantifiés de performance et les communique largement aux entités ;
    • définit l’organisation en cohérence, accroit ses délégations, responsabilise l’ensemble des acteurs sur des objectifs explicites et cale l’animation budgétaire au niveau des entités.

    Contrôleur de gestion, si vous souhaitez maîtriser les étapes du processus budgétaire ou vous perfectionner je vous recommande les formations Cegos :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *